20353698175_25255dedc5_o

Here are the slides of my BuddyCamp Brighton talk.
Voici les slides de ma présentation pour le BuddyCamp Brighton.

Here is my talk. Voici mon intervention

Le BuddyCamp, un WordCamp dédié à BuddyPress

Avant de vous livrer mes impressions, il me paraît important de vous mettre au parfum quant à la spécificité de cet évènement. Un WordCamp est une réunion entre amis et passionnés de WordPress dans laquelle nous partageons nos expériences, savoirs, conseils, astuces, (etc..) grâce à des conférences, ateliers ou séances de contribution au code. Un BuddyCamp est un WordCamp qui se focalise sur BuddyPress et réunit les très proches et les passionnés de ce projet open source.

La salle ou se sont déroulées les conférences.

Je crois que les termes les plus exacts pour décrire ce BuddyCamp Brighton sont : « une réunion de la famille BuddyPress ». Il me paraît également primordial de féliciter Tammie Lister, Paul Gibbs, Jenny Wong et l’ensemble des organisateurs, volontaires et sponsors car ils ont accomplis (ou permis d’accomplir) un véritable exploit. Ce premier BuddyCamp dans l’ancien monde a été une vraie réussite à tous les niveaux, mille bravos !

Ma préparation de l’évènement

Une paire de mois plus tôt, une évidence était évidente! Je n’allais pas passer à côté du premier BuddyCamp se déroulant dans une ville européenne. Aussi, dés que le site officiel de l’évènement a ouvert la vente des tickets, je me suis précipité pour réserver ma place. Ce qui était beaucoup moins évident pour moi était une participation plus active en tant qu’orateur. La perspective de devoir parler en fr-anglais sur la scène me stressait grave! Je peux vous dire que le pointeur de la souris a longuement hésité avant de valider ma proposition d’intervention. Et je crois que sans la confiance que m’avait témoignée mon ami Paul Gibbs, je n’aurai jamais cliqué 🙂

Le 9 juillet à 14h53, lorsque j’ai reçu la confirmation que ma proposition de conférence était retenue, voici la vision que j’ai eue :

Crédits photo Laurent Mataillet

Alors j’ai travaillé, mais comme jamais auparavant sur ce type d’exercice. Très vite j’ai terminé mes slides, car le plus important pour moi était de maîtriser le discours que j’allais prononcer. Le 13 juillet, la première version de la présentation était prête et j’ai tout de suite éprouvé le besoin de solliciter Mercime de l’équipe Core de BuddyPress pour lui demander de jeter un oeil et de me donner son avis et ses corrections. Je savais, qu’à l’oral, je ferai des erreurs alors autant assurer, à minima, l’écrit ! Elle a été fantastique, elle a pris le temps de scruter mes 31 slides et, très rapidement elle m’a communiqué ses conseils que j’ai appliqués instantanément. Enorme « MERCI » à elle.

Crédits photo Very Quiet

Une fois le discours calé, j’ai commencé à répéter, et à répéter encore et encore… J’ai dû répéter plus de 42 fois (minimum deux fois par jour). Et la veille de mon départ, j’ai eu la chance de bénéficier d’une séance de coaching personnalisé avec l’excellente Jenny Beaumont. En effet un peu plus tôt, elle m’avait très gentiment proposé cet entraînement particulier et bien entendu j’ai sauté sur cette opportunité. Grâce à elle, l’oral de mon intervention a été corrigé (il en avait bien besoin!!) notamment via l’utilisation des bons mots, de tournures de phrases plus adaptées ou simplifiées et surtout ses corrections quant à ma prononciation ont été très précieuses. Enorme « MERCI » à elle, également.

En route pour le BuddyCamp Brighton !

Je suis arrivé dans la cité ensoleillée vers 14h00. Dés la sortie de la gare, on est immédiatement plongé dans l’ambiance des bords de mer. Les mouettes « chantent » à tue-tête et vous descendez « tout shuss » Queens road irrésistiblement attiré par le bleu de la mer que vous apercevez à l’horizon.

Brighton beach !

Après avoir profité d’une promenade le long de la plage et un passage à mon hôtel, je me suis rendu au dîner des orateurs qui se déroulait au premier étage du pub Earth & Stars. J’y ai notamment retrouvé Paul, Tammie, Jenny, Rocío, Sol, Michael, Jonny et Andrew.

Je dois dire que j’ai vraiment été touché et ému par le super accueil que j’ai reçu de la part de toutes et tous. Pour la plupart d’entre eux, c’était la première fois qu’on se voyait IRL mais j’ai eu l’impression qu’on était les membres d’une famille très soudée répartis aux quatre coins du monde qui se retrouvaient enfin 🙂

Un bon gros dodo plus tard, c’est le jour J ! Il est environ 6h30 quand je saute du lit, passe sous la douche, me fringue en vitesse et fonce vers la plage qui est juste en face de mon hôtel pour une dernière répétition avec un public particulier…

Juste le temps de prendre un petit-déjeuner express et me voilà en route pour le Brighton Media Centre, lieu où se déroulait le BuddyCamp. A mon arrivée, je retrouve Rocío, Jonny, Hugo et Sven !! Avec Sven, on s’était raté de peu au premier WordCamp Europe, c’était donc un plaisir partagé de pouvoir enfin se voir IRL.

C’est l’excellente et très dynamique Rocío qui a magistralement ouvert le bal des conférences. Elle nous a fait embarqué pour un voyage découverte de BuddyPress et a présenté les prochaines évolutions du plugin qui selon elle sont très prometteuses.

Ensuite, Paul nous a raconté la magnifique histoire de BuddyPress depuis sa création par Andy Peatling jusqu’à son passage de témoin à JJJ et la mise en place de l’organisation actuelle, tout en saupoudrant sa présentation de conseils très intéressants.

C’est alors qu’une délégation d’experts du design de thèmes BuddyPress s’est invitée sur scène. Sous la direction de Tammie, Sven, Michael et Hugo ont, entre autres, partagé leur organisation (logiciels utilisés..), leurs impressions quant aux possibilités offertes par la Rest API, et les raisons pour lesquelles tout designer de thème devrait s’impliquer dans la contribution à BuddyPress.

Juste avant la pause déjeuner, Hugo a décortiqué la BP Template Hierarchy en montrant comment s’en servir dans son thème pour personnaliser encore plus l’affichage des pages BuddyPress. Sacrée performance!

C’est l’heure de déjeuner, c’est aussi le moment où je commence à cogiter sévère car au retour de cette pause restauration, c’est à moi d’entrer en scène. Pour tout vous dire, j’avais pas très faim, mais je crois que dans ces moments là il faut éviter de rester seul (j’avais fait cette erreur lors du WordCamp Paris 2014 en m’isolant un peu avant mon intervention). Nous avons donc pique-niqué tous ensemble sur la plage de Brighton.

J’étais à côté de Sven et on a pas mal discuté de choses et d’autres et on est arrivé sur nos difficultés communes à nous exprimer oralement en anglais (Sven est allemand). Je lui ai alors confié que je redoutais de me foirer et il m’a dit un truc qui a quasiment anéantit mon appréhension « It’s family ». Il avait raison, nous étions en famille et c’était juste pour moi une occasion unique de parler pendant une trentaine de minutes avec tous nos proches simultanément.

C’est l’heure H ! Paul est à mes côtés, il introduit ma présentation et je lance « Good afternoon » et tous en coeur ils répondent « Good afternoon », et je crois que la suite s’est très bien déroulée jusqu’à la séance de questions où j’ai un peu cafouillé car ça je ne pouvais pas la préparer 🙂

Si vous avez parcouru les slides plus haut, vous avez sans doute compris que j’ai raconté mon histoire avec BuddyPress et plus particulièrement comment il m’a permis d’atteindre les objectifs que mon entreprise m’avaient fixés et d’enrichir mes compétences en matière de développement. Je crois que j’ai réussi à faire passer le message qui me semblait le plus important: « everybody is winning when working with the community« .

Soulagement! Je ne me suis pas vautré et j’ai eu pas mal de retours positifs. Je me souviens des félicitations de Paul, de Rocío, de la poignée de main de Sven, et des 20 notifications sur mon compte twitter 🙂

S’en ai suivi une interview très intéressante de Paul par Tammie, c’était pour moi la dernière conférence à laquelle je pouvais assister car je devais foncer pour attraper le dernier train en partance de Londres pour Paris. Suite à celle-ci nous nous sommes dits au revoir en nous faisant de chaleureuses accolades et en nous donnant rendez-vous pour l’année prochaine (au plus tard!!).

C’était vraiment un super moment d’une très forte intensité. Tout au long de l’année nous échangeons sur Slack, Twitter, et sur le Trac de BuddyPress, donc en ligne et chacun de chez soi. Alors lorsqu’enfin on se retrouve dans la vraie vie, les émotions sont décuplées. J’ai eu l’occasion de faire la connaissance de personnes extraordinaires comme Jenny, Andrew, Jonny, Sol, Christian ou Justin. J’ai pu enfin rencontrer mes amis contributeurs de BuddyPress que je côtoie « on-line » comme Rocío et Sven. Et j’ai pu revoir mes amis anglais: Paul, Hugo et Tammie.

Merci infiniment et mille bravos à BuddyCampUK

8 réflexions au sujet de « #BuddyCamp Brighton, tout simplement brillant! »

  1. Pingback: #BuddyCamp Brighton, tout simplement brillant! | The WordPress C(h)ronicle

  2. Pingback: Dev Chat Summary for August 12, 2015 | BuddyPress Dev Updates

  3. Pingback: L’Hebdo WordPress n°263 du 10e anniversaire | WordPress Francophone

  4. Pingback: L’Hebdo WordPress n°263 du 10e anniversaire | News WordPress

  5. Embrasser

    Merci beaucoup pour ce récap en français de ce WordCamp dédié à BuddyPress !! J’aurais aimé y assister malheureusement la téléportation n’est pas encore pour aujourd’hui 🙂

    Répondre
  6. Pingback: L’Hebdo WordPress n°263 du 10e anniversaire | Tout sur WordPress

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *