Envoyer des rétroliens depuis l’éditeur de blocs de WordPress

Table de Ping Pong

Crédits Photo Jeff Finley

Cette fonctionnalité ancestrale de WordPress (en anglais « trackback ») n’a pas été reportée dans l’éditeur moderne rendant l’éditeur classique indispensable pour pouvoir continuer à l’utiliser.

L’extension « Rétroliens » vous propose d’enfin la retrouver dans votre éditeur de blocs.

Rétroliens ?

Les rétroliens ont été initialement développés par SixApart, créateurs du logiciel de blog MovableType. SixApart propose une éclairante introduction aux rétroliens :

La fonctionnalité de rétrolien a été conçue pour fournir une méthode de notification entre les sites Web : elle permet à une personne A de dire à une personne B : « voici quelque chose qui pourrait vous intéresser. » Pour ce faire, la personne A envoie une demande de rétrolien à la personne B.

L’explication suivante est plus détaillée :

  • La personne A écrit un article sur son blog.
  • La personne B souhaite réagir à cet article tout en permettant à ses lecteurs de prendre connaissance de cette réaction et d’y apporter leurs commentaires.
  • Pour cela, la personne B publie à son tour un article sur son blog et envoie un rétrolien au blog de la personne A.
  • Le blog de la personne A reçoit ce rétrolien et l’affiche sous la forme d’un commentaire à son article d’origine. Ce commentaire contient un lien vers l’article de la personne B.

Source : documentation utilisateurs de WordPress.

Un besoin très particulier ( « edge case » ), voir oublié, caduque ou remplacé !

Notons que l’envoi et la réception de rétroliens s’effectue entre deux blogs motorisés par WordPress et qu’on a tendance à la confondre (moi le premier !) avec la fonctionnalité d’émission de « Pingbacks ».

Pour cette deuxième fonctionnalité, le processus est plus automatisé :

  • la personne A publie un article de blog,
  • la personne B publie à son tour sur son blog en intégrant un lien vers l’article de la personne A dans le contenu de son article, ce qui génère automatiquement l’envoi d’un commentaire de type « Pingback » sur le blog de la personne A (si toutefois les deux personnes ont activé l’option correspondante dans les réglages des discussions de leur blog).

Source : documentation utilisateurs de WordPress.

L’ajout de rétroliens dans l’éditeur classique

Sans l’extension « Rétroliens », vous serez obligés de télécharger l’éditeur classique pour modifier votre article et y intégrer vos rétroliens. Depuis les options de l’écran (onglet en haut à droite), il sera nécessaire d’activer la fenêtre d’envoi des rétroliens pour la retrouver sous le contenu de votre article. Il suffit alors de constituer une liste de liens séparés par des espaces dans le champ prévu à cet effet.

L’ajout de rétroliens dans l’éditeur de blocs

Il n’est tout simplement pas pris en charge nativement jusqu’à présent et ce malgré le fait que le panneau « Discussion » de la barre latérale des réglages du document vous donne la possibilité d’autoriser les rétroliens.

Je ne pense pas que ce soit une raison qui freine certains utilisateurs de WordPress dans leur bascule vers l’éditeur moderne.

D’ailleurs, il est vraisemblable que le nombre d’utilisateurs de l’éditeur classique décroisse progressivement (étant données les améliorations constantes apportées à l’éditeur de blocs) : ce qui entraînera une raréfaction de la disponibilité de la fonctionnalité d’envoi de rétroliens. Les rétroliens sont donc potentiellement menacés d’extinction 😱.

Heureusement, vous pouvez désormais compter sur l’extension « Rétroliens » !!

Une fois activée, lorsque vous vous rendrez sur la page d’édition de vos articles, vous pourrez constater la présence d’un nouveau bouton en haut à droite, qui sur clic, active l’affichage d’une nouvelle barre latérale pour vous permettre d’ajouter des rétroliens.

L’extension « Rétroliens », comme c’est illustré ci-dessus, propose également par défaut une interface minimaliste pour permettre aux lecteurs de facilement copier l’URL à utiliser pour envoyer un rétrolien sur l’article affiché.

Même si la plupart du temps cette URL est celle de l’article à laquelle est ajoutée la terminaison trackback, j’ai pensé que simplifier la vie du lecteur tout en s’assurant que l’article autorise les rétroliens présentait par ailleurs l’intérêt de faire connaître (ou lui rafraîchir sa mémoire au sujet de) cette fonctionnalité.

Si vous ne souhaitez pas que cette interface n’apparaisse, il suffit d’utiliser le code suivant :

Si vous souhaitez l’afficher à un endroit différent, utiliser le code pour éviter qu’elle n’apparaisse ci-dessus et ajouter le code <?php le_retrolien(); ?> dans le gabarit du thème actif de votre choix.

Télécharger l’extension.

L’extension « Rétroliens » est hébergée sur GitHub et est enregistrée sur l’Entrepôt. Si vous utilisez l’Entrepôt vous pourrez effectuer l’installation ou la mise à jour d’un simple clic. Autrement, il s’agira d’utiliser l’interface de téléversement d’une nouvelle extension de votre administration WordPress pour y déposer le fichier zip téléchargeable ci-dessous.

Ajoute une barre latérale à l’éditeur de blocs pour envoyer des rétroliens.

3 téléchargements

Afficher la page GitHub de la version

Pour information

À ce jour la terminaison de la REST API pour les types de publication n’intègre pas de mécanisme pour ajouter des rétroliens : ce qui explique le pourquoi de l’absence d’une gestion native dans l’éditeur de blocs. J’ai donc rapporté ce manque auprès de l’équipe de développement de WordPress.

Laisser un commentaire

Restez informé·e des évolutions de la discussion en vous abonnant à son flux : Flux RSS des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.