Thème

La nouvelle ambiance du site!

Thème, c’est mon nouveau thème ! Il profite des nouvelles possibilités offertes par l’éditeur moderne du projet Gutenberg pour mettre en forme mes contenus. J’ai profité de ce changement de tapisserie pour revoir et simplifier l’organisation du site.

Exclusivement sur imathi.eu !

Si habituellement je partage volontiers mes « créations WordPress », j’ai préféré me réserver celle-ci et me faire plaisir très égoïstement 😝

J’ai démarré les travaux relatifs à la création et à la mise en place du thème le 21 janvier 2018. Ma première motivation a été de mettre en place des gabarits (ex: single.php) et des règles de style qui permettent de profiter au mieux des nouvelles possibilités d’alignement et d’organisation du contenu en blocs de l’éditeur moderne. Le bloc « image de couverture », ci-dessus, illustre notamment l’alignement « pleine largeur ».

Avec cet article, mon blog WordPress recense 167 articles. S’il n’est pas nécessaire d’effectuer des actions particulières sur les contenus pour l’éditeur moderne, les choix que j’ai fait pour ce thème et les techniques de génération de contenu, m’ont contraint à re-balayer chacun de mes 166 articles précédents.

En effet, j’ai abandonné tous les « shortcodes » que j’utilisais au profit de ma collection de GutenBlocks, il a donc fallu supprimer les vilaines traces que laisse cette technique une fois que la fonction de rappel du shortcode n’existe plus. Et tant que j’y étais, j’ai converti le contenu de ces articles en blocs.

Le menu de conversion d’un contenu classique en blocs pour l’éditeur moderne.

Sur ma lancée, j’ai également revu les media attachés aux articles car j’ai une gestion externe de ces derniers (via Flickr notamment). Je me suis aperçu que j’avais fait un très mauvais choix concernant l’un de ces services pour mes premiers articles (Photobucket). Il m’affichait des placeholders dégueulasses au lieu de mes images ! J’ai donc récupéré l’intégralité de mes images (avant de supprimer mon compte) pour les ré-attacher aux contenus endommagés.

L’outil d’analyse du contenu de l’éditeur moderne

J’ai achevé ces besognes en corrigeant mes niveaux de titre qui étaient parfois très fantaisistes. L’outil fournit par l’éditeur du projet Gutenberg m’y a beaucoup aidé.

Un menu tout simplement.

Le menu supérieur organise la navigation du site, je fais en effet l’économie de la barre latérale (sidebar) qui proposait jusqu’à présent des widgets pour filtrer mes articles par étiquette, catégorie ou encore selon des termes recherchés. Les catégories sont désormais des sous-menus du menu « Le blog » et si vous êtes des « sidebar » nostalgiques, vous pourrez toujours retrouver des widgets depuis le sous-menu « Rechercher » du même menu.

Une confirmation plus explicite de la prise en compte de vos commentaires

C’est un point qui me tient énormément à coeur. En effet, même si de nos jours la plupart des conversations interviennent sur les media sociaux, la fonctionnalité de réaction à un article à l’aide d’un commentaire reste une formidable contribution pour les prochains lecteurs. Mon attachement à cette fonctionnalité explique ma sidération quant à la perte de considération que les auteurs de commentaire subiront (par défaut) une fois que la prochaine version mineure (4.9.6) de WordPress se sera répandue. Pour en savoir plus, je vous invite à (re)lire ma grande inquiétude sur ce sujet. 

Voici pourquoi, j’enfonce le clou (malgré les railleries de certains qui minimisent cette importante régression) : que les auteurs de commentaire acceptent ou non l’utilisation de cookies, leur considération doit être la même.

La mise en forme des commentaires en attente de modération.

Ainsi, comme je l’explique dans l’article, pour me permettre de maintenir ce niveau d’information pour chaque auteur de commentaire sur ce site, j’utilise l’extension que j’ai créée à partir de la rustine partagée sur ce ticket de l’environnement Trac du core de WordPress. Ticket dont la résolution a été remise à plus tard, je n’en reviens toujours pas !

Pour information, il existe une technique plus radicale qui consiste à désactiver cette fonctionnalité de consentement d’utilisation des cookies que l’équipe de développement du Core de WordPress prévoit de forcer sur vos sites avant de résoudre la régression qu’elle introduit.

Voilà ! Je vous passe les aménagements du Customizer que je me suis concocté pour personnaliser ma page de connexion à l’administration, ma page d’erreur de connexion à la base de données du site et mon gabarit pour les notifications e-mail de WordPress.

J’espère que ce nouveau papier peint vous plaira. A+.

2 commentaires sur “Thème

  1. Un thème custom y’a rien de tel, il est réussi J’ai néanmoins 2 remarques :
    – J’ai un ascenseur horizontal sur mon smartphone (Samsung J3)
    – La police des sous titres h2 h3 est très grande, voire trop, ce qui donne des sous titre sur 3 à 5 lignes.

Les commentaires sont fermés.