Reconnaissance, excitation, stress, soulagement, nostalgie, émerveillement, exténuation et fierté. Cette semaine, si particulière pour un contributeur WordPress français habitant à Paris, m’aura fait passer par tous ces états et procurer d’intenses émotions.

Reconnaissance.

Mon badge de participant au Community Summit

Cette extraordinaire semaine a commencé les mardi 13 juin et mercredi 14 juin avec ma première participation à un « Community Summit« . Ce sommet réunit une sélection représentative de contributeurs des équipes du projet WordPress pour les inviter à confronter leurs opinions sur des thèmes qui font débat ou sur des orientations du projet. Les échanges inter-équipes y sont fortement encouragés et une méthode particulière organise les débats et aide à la prise de décision. Un principe fort pour encourager la libre expression de chacune et chacun est de s’engager à respecter la confidentialité la plus stricte au sujet des discussions de ce sommet. Je resterai donc muet comme une carpe !

En tant que représentatif de l’équipe community pour l’année 2017, j’ai pu donner mon avis sur ces différents sujets. Avant même cette possibilité de libre expression qui nous ai donné, l’écoute est très instructive. Ainsi, non seulement je suis honoré d’avoir été parmi la centaine de participants, mais je sais aussi avoir été extrêmement privilégié d’avoir eu la chance d’apprendre au contact des présents.

Excitation et stress.

Mon badge de membre de l’équipe d’organisation du WordCamp Europe 2017

Mercredi soir, après avoir réglé un certain nombre de détails quant au « Contributor Day » du lendemain, le sommeil a des difficultés pour s’imposer sur mon agitation. Cette année, c’est cet événement fortement participatif qui inaugure l’édition 2017 du WordCamp Europe. Et pour Rocio, la responsable de l’équipe « Community », les autres membres, et moi-même c’est un rendez-vous important qui matérialise des mois d’un travail passionnant. C’est aussi la concrétisation d’un travail inter-équipes qui a mobilisé l’énergie des équipes du Design, du Contenu, Locale, de la Communication, des Volontaires et de la Photographie. Toutefois, même si nous étions ultra prêts, il est impossible de tout prévoir, il nous restait donc à gérer cette incertitude.

Ayant également contribué aux missions de l’équipe locale, qui était guidée par Jenny, et plus particulièrement sur l’accès internet et la mise en place de réseaux Wifi pour ce « Contributor Day », le WordCamp et l' »After party », j’appréhendais d’éventuelles difficultés quant à ces réseaux. Je me rappelais notamment du premier WordCamp Europe à Leiden durant lequel l’infrastructure avait été mise à rude épreuve.

Et puis je m’étais mis la pression tout seul ! Contribuer à faire du « Contributor Day » une réussite me tenait vraiment à coeur. D’abord parce que cela couronnait une préparation hyper riche avec les représentants des équipes de contribution et les orateurs. Ensuite parce que le « Contributor Day », c’est aussi séduire de nouveaux entrants pour qu’ils s’investissent dans le projet WordPress. Enfin, c’était le premier événement de ce genre qui se déroulait en France et je caresse l’espoir qu’il infusera dans les prochains mois pour apporter plus régulièrement cette « french touch » aux codes des projets de la fondation.

Résultat : un peu plus de 500 personnes (organisateurs, représentants d’équipe, orateurs et volontaires compris) ont profité des installations du lieu pour apprendre, faire de nouvelles connaissances, en retrouver d’autres et bien entendu s’investir. Ils ont pu assisté à 13 ateliers, 4 conférences et s’engager dans la contribution aux 19 équipes que nous avons constituées.

La plupart de ces équipes sont issues de cette liste du « Make« , nous avons toutefois souhaité faire des équipes spécifiques pour les domaines JavaScript et de la Rest API lesquels sont habituellement inclus dans celui du Core. L’idée était de les mettre en valeur car ce sont deux des priorités du projet :

  • Développer les compétences des contributeurs WordPress en JavaScript,
  • utiliser plus abondamment la Rest API pour les fonctionnalités d’administration de WordPress.

Par ailleurs, lors de nos échanges préparatifs avec les représentants de l’équipe du Core, il est apparu opportun d’essayer de leur permettre de gagner du temps en élaborant un atelier spécifique pour prendre en charge la construction des environnements de développement/contribution des nouveaux contributeurs. C’est la raison pour laquelle nous avons demandé à des membres de l’équipe de développement de VVV d’accompagner les débutants dans cette tâche préparatoire en début de matinée et en début d’après-midi.

Soulagement.

Crédits Photo Olivier Gobet, sur Flickr.

Au moment des « closing remarks« , même si j’étais sur les rotules après avoir monté et descendu les escaliers du lieu d’innombrables fois, j’étais soulagé. D’abord parce qu’aucun participant ne s’était blessé durant l’événement.

Ensuite parce qu’au cours de mes escalades, j’avais pu voir le sourire et la motivation de ces participants, la formidable envie des représentants des équipes et des orateurs de leur transmettre des savoirs-faire ainsi que le travail exceptionnel des volontaires et de mes collègues organisateurs.

Aussi parce que nous avions fait de bons choix quant aux partenaires pour le lieu et l’accès internet car ils ont su être très réactifs pour gérer les imprévus. Et puis parce qu’on avait des résultats et des contributions concrètes. Chacun des représentants des équipes se sont succédés et ont partagé ce qui avait été réalisé collectivement et c’est impressionnant.

Enfin, grâce à l’investissement des cameramen, nous avons aussi des contenus très riches à partager avec toutes celles et ceux qui n’ont malheureusement pas pu être présents. La capture de ces précieux moments sera très prochainement disponible sur WordPress.tv et je vous invite à les vivre ou à les revivre.

Avec Rocio, Ibon, Andrès, Aleksandar, Francesco, Xavier, nous pouvions donc, le sentiment du devoir accompli, passer le témoin aux conférences du WordCamp pour poursuivre la magie de ces 3 journées extraordinaires.

Intenses retrouvailles.

Laurens, Slava, Boone, Moi et Henry chez Pietro (nom de la version 2.4.0 de BuddyPress).

Sur les deux journées dédiées aux conférences du WordCamp plus de 2000 personnes (organisateurs, intervenants et volontaires compris) issues de plus de 80 pays se sont croisées sur le site des Docks de Paris.

Ils ont pu apprécier la grande variété des contenus qui leur était proposée : des conférences, un salon des sponsors, des ateliers de sponsors, des « tribe meetups », un « happyness bar », des espaces de networking, sans oublier deux tables communautaires pour s’engager à la fois dans les communautés locales françaises ou internationales. En passant « big up » à mes proches de l’association de WP Paris pour leur implication dans la table communautaire francophone.

Au delà des contenus, ça a été pour eux et pour moi l’occasion de faire d’intenses retrouvailles. J’utilise ce terme plutôt que « rencontres » me concernant car la plupart du temps nous avons déjà fait connaissance en ligne et nous nous retrouvons dans la vraie vie.

Ainsi, j’ai été enchanté et très ému de retrouver Boone, Paul, Henry, Slava, Marion, Bowe, Laurens, Sven, Jenny, Rocio, Emilie, Aleksandar, Ibon, Andrès, Xavier, Thierry, Grégoire, Benjamin, Remkus, Taco, Paolo, Francesca, Emanuel, Milan, Luca, Sonja, Florian, Isabelle, Olivier, Adrian, K.Adam, Zac, Félix, Ryan, Adam, Alan, Andrea, Jenny, Sven, Thomas, Tammie, Sergey, Jon, Bridget, Lorelei, Tom, Pascal, Eric, Marc, Claire, Karine, Sylvie, Julio, Daniel, Willy, Valentin, Aurélien, Benjamin, FX, Didier, Jérôme, Amaury, Julien, Alex, Maxime, Chanfi, Valérie et toutes celles et ceux dont j’ai oublié le prénom (dsl).

On l’a fait!

Le gars pas très net, c’est moi! Crédits Photo Olivier Gobet, sur Flickr

Je me souviens de cette réunion à l’issue du WordCamp Paris 2016, nous venions d’obtenir la confirmation que Paris était l’étape 2017 du WordCamp Europe. Nous étions, tous, très excités à cette idée d’accueillir l’événement et d’y contribuer. Me concernant, je ne mesurais pas forcément l’investissement personnel que j’avais à y consacrer d’une part et d’autre part, le gigantisme de l’événement et de l’enjeu me donnait des frissons dans le dos.

Aujourd’hui, je peux vous dire que c’est une aventure humaine à la fois extraordinaire et très exigeante. Non seulement, nous devons donner de notre temps mais nous devons surtout donner de notre personne pour :

  • accepter de se mettre au service des autres,
  • accepter de rester complètement désintéressé de nous-même,
  • absorber les tensions,
  • dépasser notre timidité parfois,
  • prendre des initiatives,
  • rester humble et bienveillant.

Je suis très fier d’avoir pu aller jusqu’au bout de cette aventure et du succès du WordCamp Europe 2017. Bravo Jenny, bravo Paolo, bravo aux organisateurs, aux volontaires, aux sponsors, aux intervenants et aux participants. En résumé, bravo WordPress.

Le chapiteau a été démonté et la caravane du WordCamp Europe a repris sa route pour sa prochaine escale : Belgrade en Serbie.

Vive le WordCamp Europe 2018 !